[GT Sport] Jomas, 2e du Groupe B, nous livre ses premières impressions !

Publié le 13.04. 2018


Jomas nous livre ses premières impressions après les 3 premiers épisodes de l'eSports European League et répond à quelques questions qui lui ont été posées.

- L'atmosphère

En arrivant à Paris, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre. Sûrement une ambiance de rivalité entre de grosses équipes qui sont connues pour s'être déjà battues par le passé, dont deux qui sont passées au statut "professionnel" avec des sponsors titre (Oscaro pour SDL, LDLC pour TX3), surtout avec les caméras et l'image publique qu'on renverra aux antennes de C8. J'avais l'impression d'être le petit poucet qui arrive, ayant en face des pilotes de renoms sur Gran Turismo (ou d'autre jeux de voiture) et qui ont déjà l'expérience de la compétition (karting, eSports, GT Academy...).

Mais j'avais tout faux ! Après avoir commencé à parler avec Alonen, SkyPikmin, Dayrone, puis le reste des pilotes qualifiés, je me suis vite rendu compte d'une ambiance relax, même s'il y a une partie compétition et jeu psychologique pour se tester, ça reste bien en deçà de ce que je craignais. Bien sûr, une fois le casque sur la tête, c'est fini, mais il est clair qu'on est tous là pour profiter de ces deux jours, tout en donnant le meilleur de soi-même !

Il ne faut pas oublier que ça reste le début de la compétition avant les premières éliminations...

- Analyses des performances course par course

Avant même de commencer les courses, à l'annonce des aides et pneus autorisées, je reste un peu déçu. Autant je comprends le format de pneus super tendre/course courte afin de donner des courses agressives et respecter un format TV, autant garder l'Assistance au contre braquage/direction active (CSA) quand on a sur le plateau des pilotes parmi les meilleurs du monde, c'est regrettable, mais il faut faire avec.

DRAGON TRAIL / GR.3 | La réussite d'entrée de jeu

Suite aux qualifications (qui ne sont pas montrées à l'écran), je pars 2e du Groupe B en ayant signé le 3e temps du général, derrière TX3_ALONEN_28 (+0.020) et Oscaro Miura (+0.700).

Le but est simple : S'échapper avec TX3_ALONEN_28 pour au moins assurer une bonne position puis tenter la victoire. Durant la course, autant le premier tour a été un peu laborieux, autant j'ai réussi à remonter sur TX3_ALONEN_28 dans le tour qui suivait tout en s'échappant du peloton ! Au 3e tour, il se fait avoir dans la chicane du port et je passe tout juste entre sa voiture et lui ! Prenant la tête de course avec 5 secondes d'avance sur mes prédécesseurs, je décide de gérer la fin de course et d'assurer cette victoire dès la première course !

vozPjg.gif
Ryu qui me parle de réussite, j'ai pas trouvé meilleure illustration

DRAGON TRAIL / GR.1 | Limiter la casse

Partant en pôle position, j'avais espoir de bien figurer durant cette course... Mais il s'avère que je n'avais jamais conduit cette Bugatti VGT, qui pour moi n'est qu'une maquette à rester dans un musée. Mais n'étant pas très serein vis à vis de mon choix, je décide de prendre cette Bugatti comme tout le monde, et quelle erreur ! Une plaie à conduire, un avant incisif, un arrière qui tient mieux si tu restes à fond, un appui aérodynamique hors norme et me voilà perdu à passer de 1er à 4e en deux tours. Tellement perdu que je manque mes points de freinage et manque d'emporter avec moi des concurrents. Je finis par garder cette 4e place, finissant par trouver mon rythme mais bien trop tard, accusant un manque d'expérience. Peut être que le CSA aurait pu m'aider, mais que je trouve cette aide "contre nature", surtout quand on a arpenté les pistes avec le Full Simu, avec aucune aide, pendant des années.

4Rq190.gif
Ouais, je fais tout pour l'éviter quitte à me sortir

REPLAY :



INTERLAGOS / GR.3 | "Jomas l'opportuniste"

Un circuit que j'aime bien, des voitures que j'aime bien et un premier virage de papy. Je ne sais ni pourquoi ni comment j'ai pu freiner si tôt, mais je manque de me faire passer par TX3_ALONEN_28 (oui, encore lui décidément !). Malgré tout, avec sa Porsche RSR, il réussit à me passer en étant sur un rythme supérieur et j'essaie de le suivre pour qu'il me mène jusqu'à Oscaro SoniK, mais je reste à deux secondes des deux rivaux. Continuant à améliorer mes marques et voyant qu'ils se battent, je reviens sur eux en fin de course et je sens le drame arriver. Bingo ! Oscaro SoniK sort TX3_ALONEN_28 à 2 virages de la fin. Je tente une super sortie à Junção pour l'avoir sur la ligne, mais il me manquait 10-15 mètres pour l'avoir, finissant à 0.030 seconde de la victoire !

W7lYW4.gif
Oscaro SoniK se prendra une pénalité de 5 points pour avoir sorti TX3_ALONEN_28

INTERLAGOS / GR.1 | Reprendre confiance sur les GR.1

Retour aux Groupe 1... Mais pas avec la Bugatti ! Cette fois ci, c'est une autre VGT, la Mazda LM55, qui est prise par tous ! Etant donné qu'elle domine en mode Sport sur ce circuit, ce n'est pas étonnant de la voir ici ! Là encore, je me loupe au premier virage mais je garde ma place, bien que TX3_ALONEN_28 décide de faire un dépassement viril mais correct. Il a sans doute trouvé le bon feeling vu comment il fond sur Oscaro SoniK qu'il fini par dépassé. S'en suit un trois de front entre Oscaro SoniK, Romain Sarazin et moi même au premier virage, et j'en sors victorieux pour repasser 2e ! Je profite des batailles derrière pour m'échapper, mais vu le rythme imposé par TX3_ALONEN_28, il m'est impossible de le rattraper. Je finis à une belle 2e place.

L82K5j.gif

INTERLAGOS / GR.4 | La descente aux enfers

Fort de deux 2e place, je pensais que cette course irait tout aussi bien... C'était sans compter les super tendre sur ces Groupe 4, et de passer des voitures les plus rapides aux plus lentes. Rétrograder de la 2e place à la dernière en moins d'un tour fait terriblement mal, manquant d’agressivité sur ces pneus super tendre. Après de longues batailles contre Romain Sarazin et BAM Enzo, je décroche une maigre 5e place, là où je sais qu'un podium était jouable.

wmAWlX.gif
En dérive totale, comme durant toute la course

REPLAY :



LE BILAN

Un rythme de course pas forcément le meilleur mais compétitif, or j'ai un cruel manque de confiance durant le premier tour et d’agressivité dans les dépassements pour forcer le concurrent à s'incliner. Aussi, oublier qu'il y a des caméras lors de ces premières courses n'est pas une chose aisée, mais je sais sur quels points travailler. Les courses sont courtes mais nombreuses, et la porte d'élimination est juste à côté.


- Comment je me mets en conditions avant chaque courses

Je n'ai pas vraiment de recette miracle pour me mettre en conditions, que ce soit chez moi ou ici lors de la compétition. Sur le plateau, j'évacuais le stress en discutant puis une fois appelé à se mettre dans le cockpit, on forme sa bulle, on mets le casque on se concentre et on tente de gérer l'adrénaline qui arrive.

- Comment je vois les prochaines courses avec les 2 groupes réunis

Je m'attends à un Oscaro Miura très très fort, et de nombreux crashs. Vu qu'on est deux fois plus en piste, avec une moitié dont on n'a quasiment jamais roulé avec sur ce genre d'épreuves, la réussite et la patience pourraient payer.

Les questions (pertinentes) qu'on ai pu me poser :

- Ton avis, tes sensations sur le T-GT

Comparé à mon T150, le T-GT est vraiment un voir deux crans au dessus. Le train avant se ressent beaucoup plus au travers du volant, ce qui peut être déroutant pendant les premières minutes ! Mais pour moi, je ne mettrais pas 800€, 500€ me paraît être raisonnable (comme le T500 à son époque si je ne m'abuse).

- Qu'a tu mangé au petit déjeuner ?

RIEN ! :D Le stress matinal a eu raison de mon appétit.

 

 

Fight Club Lexus @Lago Maggiore

Les championnats GTrs

Calendrier des évènements

Calendrier complet +